Ambassadeurs

Touchez pour découvrir nos ambassadeurs

Jérémie Beyou

Pendant 2 mois et demi, Costa a fait le tour du monde à la voile et affronté les océans avec le skipper Jérémie Beyou.

FÉLICITATIONS À JÉRÉMIE BEYOU QUI EST ARRIVÉ 3ième DU VENDÉE GLOBE 2016/2017 !

À 40 ans, Jérémie Beyou a déjà un palmarès impressionnant : triple vainqueur de la Solitaire du Figaro (2005, 2011 et 2014), vainqueur de la Transat Jacques Vabre (2011), 2nd de la Route du Rhum (2014), sa récente victoire sur la dernière transat préparatoire en IMOCA – les monocoques de 60 pieds - l’a définitivement hissé parmi les favoris du Vendée Globe 2016-2017.

Bourreau de travail et pointilleux, le skipper de l’IMOCA60’Maître CoQ apprécie donc la qualité du détail , ce qui l’a amené à choisir les lunettes Costa pour son confort et sa protection.

Jérémie parle de ses lunettes Costa :

«On se flingue les yeux en mer avec ou sans soleil. Grâce à mes verres Costa, je peux distinguer le relief sur l’eau, voir les risées, les mouvements de houle et les anticiper. Il faut aussi qu’elles tiennent bien sur la tête quand cela part en mode baston.

Confortables et résistantes, les lunettes Costa que j’ai testées entre New York et la Vendée m’ont totalement convaincu. Et puis je suis très fier d’être l’ambassadeur en France d’une marque devenue culte en Amérique.»

JÉRÉMIE PARTAGE SON EXPÉRIENCE EN MER
AVEC SES LUNETTES COSTA

Suivez son aventure :

Crédit Photo: Olivier Blanchet/Maître Coq
Retour au début de la page

Lost in the swell embarque Costa pour sa dernière aventure

Lost In The Swell, ce sont les aventures de trois surfeurs bretons (Ewen Le Goff, Aurélien Jacob & Ronan Gladu) en quête de vagues et de rencontres autour du monde.

À la suite de leur expérience sur une île déserte « Des Îles Usions », ils embarquent sur “Gwalaz” pour réaliser un tour complet de la Bretagne, avant d’aller explorer les îles Salomon situées dans le Pacifique.

Depuis, un nouveau projet a vu le jour, et cette fois-ci, l’exploration se fera en « Fat bike » (un vélo à grosses roues permettant de rouler dans le sable) le long des côtes africaines du Gabon.

Dans Lost In The Swell, il y a les vagues, les poissons, les rencontres, mais aussi l’aventure, souvent dans des conditions extrêmes de chaleur, de luminosité ou d’efforts. Nos trois Bretons ont trouvé dans les lunettes de soleil Costa les polarisantes idéales pour une telle expédition, leur offrant la résistance et la protection nécessaire pour profiter à fond des paysages vierges des plages du Gabon.

Sensibles à la préservation de l’environnement, ils apprécient tout particulièrement les efforts réalisés par Costa pour utiliser des écomatériaux dans la fabrication des montures.

Ils en parlent

Suivez leur aventure :

Aurélien Ducroz, ambassadeur aventurier, mer et montagne

Ancien champion du monde de ski freeride (2009 et 2011), ce Haut-Savoyard de 34 ans se tourne depuis plusieurs saisons vers de nouvelles « crêtes », celles des vagues. Quatrième du Tour de France à la Voile 2016, il rempilera cet été sur cette épreuve qu’il affectionne particulièrement avec l’ambition de décrocher un podium.
En parallèle de la production de la 4e saison de sa websérie « Cham’lines », Aurélien projette également de tourner trois documentaires qui l’emmèneront au Groenland, aux îles Spitzberg et en Amérique du Sud.

Pour ajouter encore un peu d’adrénaline à ce programme intense, il se verrait bien embarquer comme équipier au départ de la Transat Jacques Vabre en novembre prochain car « les frissons de la course au large lui manquent ».

Les lunettes Costa sont tout-terrain !

Aurélien Ducroz s’enthousiasme : « J’ai testé les lunettes Costa d’abord en mer. J’ai tout de suite aimé la qualité de ces verres polarisants hyper performants qui traduisent parfaitement les couleurs des risées et j’ai décidé de les tester à la montagne. La réverbération sur la neige est maximum et j’étais souvent ébloui avec mes lunettes précédentes. Avec les verres Costa, la réverbération est vraiment réduite et la lecture du terrain est améliorée. Je ne peux plus m’en séparer lorsque je monte vers les sommets.

Protection, définition et maintien

La qualité des verres n’est pas leur seul avantage aux yeux d’Aurélien Ducroz : « L’ergonomie des lunettes est très importante pour moi, qui « brasse » beaucoup, sur mon trimaran Diam24 en mer comme lors de mes entraînements à ski. Je ne peux pas passer mon temps à réajuster mes lunettes en pleine action, et j’ai trouvé dans les lunettes de soleil Costa un maintien parfait. La forme couvrante est aussi un gage de protection des yeux. J’ai deux paires au style et aux couleurs de verres différentes, ce qui me permet de choisir les verres en fonction de la luminosité, qui varie beaucoup en montagne et sur l’eau ».

Cham Lines : suivez l'aventure !

Suivez son aventure :